DskGate : le bon, la brute et le truand !


le bon, la brute et le truand

– Combien t’a-t-il payé pour m’abattre ?

– Pas loin de mille dollars…

– Tiens, en voilà deux mille pour toi.

– Deux mille dollars… La moitié en or ! Plutôt intéressant. Mais… L’ennui, c’est que j’finis toujours l’travail pour l’quel on m’paie… « Le bon, la brute et le truand »

 

 

Dans “le Bon, la Brute et le Truand”, film réalisé par Sergio Léone en 1966. Le film raconte l’histoire de trois cowboys, as de la gâchette, durant la guerre de Sécession et qui sont à la recherche d’un chargement de 200 000$ en pièces d’or disparu. Ces trois cowboys, Blondin, le Bon (Clint Eastwood), qui est le “compère de raison” de Tuco, le Truand (Eli Wallach), un criminel ayant commis de nombreux délits et dont sa tête est mise à prix, et de Sentenza, la Brute (Lee Van Cleef), un tueur sans morale et sans pitié.

Imaginez cette fiction devenir une réalité, en voici le scénario revisité avec son casting de premier choix.

Vous ne serez pas étonné que j’attribue à Dominique Strauss-Kahn le rôle du “Bon” surnommée DSK,  ensuite j’imagine très bien dans le rôle de la “Brute”, Bernard Squarcini, prénommé aussi “le Squale” et bien entendu, j’attribue le rôle du “Truand” à Nico, candidat/président, qui n’est que Nicolas Sarkozy et qui a mon sens incarnerait à la perfection ce rôle, trouvant aussi qu’il lui va comme “un gant ou une seconde peau”.

Donc l’histoire étant revisitée, vous comprendrez que le “Bon” n’est pas du tout copain avec le “Truand” et par ailleurs, non plus avec la “Brute”. Mais par contre, le “Truand” et la “Brute” s’entendent comme larrons en foire.

Imaginez que DSK le “Bon” fut dans le viseur du “Truand”. Ce dernier demande à son ami, la “Brute dit le Squale” (qui a été promu à la tête des services secrets français, la DCRI, par le Truand), d’une part, d’instrumentaliser l’affaire dite du Carlton et d’autre part, de mettre en place un dispositif de surveillance afin d’épier les moindres faits et gestes de DSK le “Bon”, son rival de toujours.

En effet, le “Truand” a une peur bleue que le “Bon” lui ravit son poste de président en accédant par voie électorale à cette fonction suprême, mais auparavant il avait tenté de l’éloigner de la France et des Français en soutenant sa candidature au poste de directeur du FMI.

Mal lui en a pris car, est arrivé, entre-temps et cela il ne l’avait pas prévu, une crise financière de grande ampleur et cela a permis au “Bon” de revenir sur le devant de la scène mondiale. Cette crise a montré et prouvé aux Français que le “Bon” a des compétences incontestables en économie mondiale, sa fonction de président du FMI lui a donné une posture d’un grand chef d’Etat, respecté et écouté de tous. Et c’est ainsi que le “Bon” fit plébisciter par une majorité de Français désirant ardemment l’élire à la fonction suprême, la présidence française.

Vous comprendrez pourquoi le “Truand” ne soit pas très content que son rival, soit si admiré et si apprécié par une majorité de Français. Lui qui peine dans les sondages d’opinion et d’intentions de vote, depuis sa victoire fêtée avec les patrons du CAC40, au Fouquet’s en mai 2007. Mais pas que ça, il traîne aussi comme un “boulet” son bilan présidentielle, qui non seulement est un échec personnel pour lui, mais surtout qui a, en plus, coûté un maximum aux français car, en fin de compte ce sont eux qui payeront la facture…

Dans une autre histoire “l’espion du président” raconté par les journalistes (Olivia Recasens et Christophe Labbé du Point et Didier Hassoux du Canard enchaîné). Selon ces journalistes, [ la “Brute dit le Squale” aurait mis en pratique dans l’affaire Tarnac une conception de la police proche de celle de “Précrime” chez Philip K. Dick dans sa nouvelle “Minority Report“ : mettre les gens hors d’état de nuire avant même qu’ils ne passent à la délinquance. Le Squale lui confie, à mots couverts, avoir agi ainsi sous pression de Beauvau et de l’Elysée. ]

Revenons à ce qui nous concerne, l’histoire a débuté au Sofitel. Qu’est-ce qui s’est passé dans cet hôtel new-yorkais ?

Etant donné que le “Truand” a missionné la “Brute” pour surveiller le “Bon”. Dans cette mission, ils n’avaient pas prévu que le “Bon” aller être informé par le commissaire Lagarde (mis en examen, par la suite, dans l’affaire d’Etat du Carlton) d’avoir été mis sous surveillance par les services secrets français.

Imaginez, la suite 2806 qu’occupait le “Bon” et dont son prix de location a été revu à la baisse, truffée de micros. Imaginez aussi la tête que fissent les espions lorsqu’ils entendirent le “Bon” demandé à sa femme, Anne Sinclair, de faire expertiser son BlackBerry dès son retour à Paris.

On n’aura pas de mal à comprendre la précipitation des espions à mettre rapidement hors d’état de nuire le “Bon”. Pour cela, ils ont ”payé les services” d’une femme de ménage, Nafissatou Diallo, qui elle n’est pas aussi “blanche” pour autant.

La suite de l’histoire, vous la connaissez !

Dans ce contexte, pour ne pas se faire démasquer, le “Truand” aura mis le “Bon” hors d’état de nuire, afin d’une part, d’éliminer son rival le plus dangereux pour lui, qui le menaça de lui barrer la route pour son second mandat et d’autre part, mettre, par la même occasion, dans la difficulté le parti socialiste. Selon cette histoire, on aura vu, qu’il aura gagné sur un point, mais pas sur le second, le parti socialiste s’en est retrouvé plus renforcé que jamais dans le souhait de ne pas perdre cette élection présidentielle capitale.

Ce n’est pas de chance pour lui, mais on ne va pas le plaindre ! N’est-ce pas ?

En attendant, si vous êtes comme moi, écœurez et en colère par cette injustice que subit DSK et sa famille, et dont je suis persuadée que vous êtes nombreux à avoir conclu à la même déduction que moi. Ce qui arrive à DSK aujourd’hui, pourrait vous arriver à vous-même demain, si ce n’est pas déjà fait. Alors, venez nous rejoindre pour manifester bruyamment et pacifiquement, certainement un jour. Afin que nous disions à la France et à tous les Français de France et de Navarre : non à cette injustice, nous voulons la Vérité, nous voulons la Justice !

Nous devons attendre quel moment pour manifester sur l’innocence de DSK ? Nous devons attendre quel moment pour manifester sur les droits de l’homme bafoué et sur la présomption d’innocence foulée aux pieds ? Que Dominique Strauss-Kahn “disparaisse physiquement” ? A ce moment-là, il sera malheureusement trop tard et nous le regretterons tous, amèrement !

 

Le peuple Français soutient DSK, plus que jamais. Plus de 5000 signatures, alors venez, vous aussi signer ici : pétition du Comité de soutien à DSK

Et là : Groupe de défense et d’investigation pour Anne et Dominique

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , , ,
Publié dans Complot politique, DSK, Election présidentielle 2012, Les news de Sarkouille la fripouille, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 74,986 hits
Catégories
Calendrier
mars 2012
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
%d blogueurs aiment cette page :