Présidentielle 2012 : Zorro est revenu !


4e9332

J’ai eu mon content de Zorro, et je crois que le moment est venu de mettre le point final. « Isabel Allende Zorro »

 

 

Vite fait, mal fait, après avoir “fait une trêve” à cause “d’un dangereux terroriste qui aurait terrorisé la France entière”  le président/candidat autoproclamé : “le candidat/président du peuple”, a revêtu son costume de candidat, à une vitesse traversant le mur du son !

Alors que ce soir la télévision nous relate les dangers du terrorisme en large et en travers, Sarkozy est partie très rapidement à Strasbourg pour y tenir son meeting et “après avoir, bien entendu, abattu le danger rodant dans l’ombre, merci mon prince !”  Et demain il sera à Valenciennes, terre de Borloo.

Bien sûr, Sarkozy a été accueilli en héros ! Lui le sauveur de la France et qui a, pour l’occasion, vêtu le costume qui lui sied le mieux, le masque de Zorro, pardi !

Entre nous, je préfère de loin Antonio Banderas et de très loin même ! Mais bon, les gouts et les couleurs ne se discutent pas !

Bien sûr, il s’est emparé de la tragédie, “que dis-je, la tartuferie”, de Toulouse pour convaincre les indécis qu’il sera un superprésident !

Mais, n’est-il pas déjà président ? Non c’est son clone ou son jumeau, paraît-il ! Le vrai se traîne comme un boulet un bilan à plus de 500 milliards d’euros de débit ! Ah ! Ah ! Ah !

Néanmoins, lorsqu’il portait le masque de Zorro dans le film spectacle de Toulouse et qu’il avait décrété la trêve, comme un boxeur envoyé dans ou hors des filets, à bout de souffle !

C’est ainsi que nous avons eu droit au monologue du candidat faisant la guerre au terrorisme tout seul comme un grand, prenant la France en otage afin de nous démontrer qu’il est notre sauveur !

[… Suspendre une campagne électorale à l’heure de l’info 24/7 et d’internet cela relève du leurre. La figure de la suspension de campagne fait partie désormais des campagne comme l’avait bien montré en 2008 la double requête de MC Cain’s. Ce n’est pas une suspension, c’est une mise sous tension, c’est  un suspense imposé au rythme de la campagne, autrement dit, c’est la continuation de la campagne par d’autres moyens. En vérité, c’est pour Sarkozy le moyen de se placer au cœur de la campagne et de réduire au silence ses adversaires. Sidération et stupeur. D’ailleurs, depuis que la campagne est suspendue on n’entend plus que lui. Il est le seul à faire campagne. Mélenchon et Bayrou ont eu raison de refuser ce piège, l’un au nom d’une résistance à la xénophobie et l’autre au nom d’une réflexion nationale. Mais réfléchir c’est aussi résister et vice versa. Pourquoi parler de posture polémique ? Si le débat démocratique ne s’impose pas face à la violence, alors quand doit-il s’imposer ? La soi disant suspension de la campagne est un acte performatif qui a permis de substituer au débat politique le monologue sarkozyste, la puissance de sidération des images, le feuilleton du vide télévisuel, la captation en boucle des attentions. …]

Par ailleurs, l’instrumentalisation et la récupération de ces tueries ont été tellement flagrantes par Nicolas Sarkozy et son staff.

Par exemple, lorsqu’il s’est rendu le lendemain de la tuerie pour y rencontrer des collégiens afin de leur expliquer ce qui s’était passé à Toulouse, aurait pu leur arriver à chacun d’entre eux ! Ses propos sont d’une part ignoble, parce qu’il s’adresse à des enfants et d’autre part, ils ne sont pas étonnants car, c’est toujours la tactique de la droite d’instaurer une peur collective !

A cet égard, je me demande si Nicolas Sarkozy racontera à sa fille pour l’aider à s’endormir, l’histoire du petit chaperon rouge se faisant manger par le méchant loup ! Il était une fois un méchant loup qui a dévoré tout cru une petite fille toute vêtue de rouge…

Diviser pour mieux régner, dit le dicton ! N’oublions pas l’élection présidentielle de 2002, 10 ans déjà !

[… Didier Hassoux s’étonne que la DCRI n’ait pas mis le grappin sur Mohamed Merah après le premier meurtre de militaire. EN 2007, Emmanuel Todd avait dénoncé le rôle joué par les affrontements de la Gare du Nord dans l’élection de Nicolas Sarkozy, qui avait dépassé peu après sa rivale dans la campagne. Pensez-vous que ce genre de manipulation soit possible, et, le cas échéant, qu’elle puis modifier une donne électorale ?

Je ne suis pas compétent pour juger  de ce genre d’hypothèse. On ose espérer que les journalistes feront leur métier et enquêteront  sur ce point. Cependant le timing de cette affaire ne lasse pas d’intriguer. On ne peut juger des répercussions de cette affaire sur la campagne mais si l’enquête avait été perturbée à des fins politiques, les ravages dans l’opinion seraient tels que c’est un scénario à la Aznar qui prévaudrait. …]

 

Youtube posté par chinois11 le 10 avril 2008

 

Vous avez bien entendu, le grand Zorro est revenu ! Avec son grand chapeau et tout son tralala !

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , , , ,
Publié dans DSK, Les news de Sarkouille la fripouille, Mes coups de gueule, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 73,754 hits
Catégories
Calendrier
mars 2012
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
%d blogueurs aiment cette page :