DskGate VS Sarkozy : selon Edward Jay Epstein, DSK était la cible de la DCRI !


image

Quand on fait de l’espionnage, on ne choisit pas la manière du combat, l’on profite des circonstances. « Jean Desgranges »

 

 

Edward Jay Epstein, journaliste d’investigation américain et auteur du livre : “trois jours en mai : sexe, de surveillance, et DSK”, a mené une enquête sur ce qui s’est passé le 14 mai 2011 dans la suite présidentielle 2806, qu’occupait Dominique Strauss-Kahn.

D’après ses investigations et même s’il n’a pas les preuves formelles que la DCRI a été mandatée par Nicolas Sarkozy pour surveiller son rival, DSK et qui aurait par la suite instrumentalisé l’affaire Diallo/Sofitel, il a l’intuition et l’intime conviction que cela a dû être effectivement le cas !

D’abord, il a rencontré Dominique Strauss-Kahn en avril dernier, qui lui a affirmé qu’il se savait sous surveillance par les services de la DCRI et d’ailleurs, des e-mails destinés à sa femme, Anne Sinclair, ont été vu par un témoin dans une photocopieuse appartenant à l’UMP, au siège parisien, le parti de l’ancien président.

dsk-porsche-panamera-sDes journalistes de Libération avaient eux aussi rencontré le directeur du FMI, le 28 mars 2011, le même jour où DSK avait été photographié avec Anne Sinclair montant à bord d’une Porsche Panamera S, appartenant à son communicant.

Lors de cette rencontre, il avait affirmé que sa feuille de route était prête pour la prochaine campagne électorale des primaires socialistes et il s’était aussi confié sur cette surveillance, qu’il se disait, faire l’objet par le pouvoir en place, d’alors.

Selon les journalistes, DSK soupçonnait que ses adversaires allaient l’attaquer sur “le fric, les femmes et sa judéité”… “oui, j’aime les femmes… Et alors ? […] Depuis des années on parle de photos de partouzes géantes, mais je n’ai jamais rien vu sortir… Alors qu’ils les montrent !”, et d’ailleurs, lors d’un sommet international, DSK avait invectivé Sarkozy, en lui soumettant d’arrêter de salir sa vie privée, sinon quoi, il irait porter plainte auprès de la justice.

Il s’attendait aussi à ce que ses adversaires lancent une rumeur d’une fausse affaire de viol, selon laquelle, “une femme [qu’il aurait] violée dans un parking et à qui on promettrait 500 000 ou un million d’euros pour inventer une telle histoire…”.

Ses craintes étaient bien fondées par l’affaire dite du Carlton, qui à cette époque-là, les investigations de cette affaire était officieusement active par les enquêteurs de la police et les juges d’instruction lillois. Cette affaire devait exploser lors des primaires ou après son élection à ces primaires, c’était le feu nucléaire promis par Nicolas Sarkozy.

La DCRI est le service de renseignements français né en 2008 de la fusion de la DST (Direction de la surveillance du territoire) et des RG (Renseignements généraux), par l’ancien président Sarkozy, il a nommé en tant que directeur un de ses proches, Bernard Squarcini.

Bernard Squarcini a défrayé la chronique sur l’affaire Woerth/Bettencourt, il a été mis en examen par la juge Sylvia Zimmermann pour “atteinte au secret des correspondances, collecte illicite de données et recel du secret professionnel” sur des journalistes du Monde, c’est la fameuse histoire des fadettes. Apparemment sur ordre de l’Elysée, Bernard Squarcini cherchait à localiser une “taupe” travaillant au ministère de la Justice et il soupçonnait cette “taupe” de renseigner un journaliste du Monde, enquêtant sur l’affaire Woerth. Pour cela, il se serait procuré, alors que c’est totalement interdit par la loi, les factures (fadettes) des téléphones portables des journalistes.

Pour d’Edward Jay Epstein, la DCRI avait pris pour cible Dominique Strauss-Kahn, il s’appuie notamment sur le livre d’investigation écrit par trois journalistes, Olivia Recasens et Christophe Labbé du Point et Didier Hassoux du Canard enchaîné : “L’Espion du Président”, qui selon lui, l’enquête des journalistes est compatible avec les soupçons de la mise sous surveillance de DSK par la DCRI et l’Elysée.

Selon l’enquête des journalistes, Bernard Squarcini, surnommé “le Squale” avait, non seulement, pris pour cible DSK, mais il avait aussi créé un groupe de surveillance spécial qui assurait la liaison directe avec l’Elysée et Nicolas Sarkozy, afin d’épier tous les faits et gestes de DSK.

Pour d’Edward Jay Epstein, il est fort probable que ce groupe spécial de surveillance aurait suivi DSK durant son séjour à New York.

Toujours selon le journaliste d’investigation et d’après lui, Nafissatou Diallo a été instrumentalisée par les dirigeants de l’hôtel Sofitel, après sa rencontre avec DSK, afin qu’elle porte plainte contre lui.

Pour lui, DSK est tombé dans un piège, cela vient du fait que le service de la sécurité avait mis plus d’une heure pour appeler la police et d’ailleurs, dans la vidéo de surveillance de l’hôtel, d’où on voit la danse de joie de ces deux personnes travaillant à la sécurité de l’hôtel, (vidéo qu’il avait communiqué aux médias) dans laquelle on voit DSK quitter tranquillement l’hôtel, mais on y voit aussi Diallo attendre de longues minutes seule et sans que personne de l’hôtel ne soucie d’elle.

A mon sens, tout ceci tient la route.

Alors que les avocats de DSK avaient négocié avec le bureau du procureur Vance sa mise en liberté sous caution et selon une enquête de Libération, “DSK : l’Etat français aggrave son cas”, deux hauts fonctionnaires, l’un travaillant au Quai d’Orsay et l’autre au ministère de la Justice, avaient appelé le bureau du procureur Vance, pour l’informer qu’il y avait eu des faits similaires en France (le Carlton).

[… Longuement interrogés à plusieurs reprises par Libération, les deux conseillers ont démenti avoir passé ces coups de téléphone, et parlent de « manipulations et d’informations inventées ». Mais ils suggèrent également « qu’on a pu utiliser leur ligne de téléphone ». Il reste néanmoins troublant que leurs noms apparaissent bel et bien dans le dossier Strauss-Kahn à New York. (sic) …]

Ces coups de téléphone avaient eu pour incidence que la juge statuant sur la libération sous caution de DSK, avait refusée sa libération et l’avait envoyé tout droit en prison.

Et enfin, il y a aussi le mystérieux homme d’affaires français qui avait occupé la chambre voisine de celle de DSK, la chambre 2820, dans laquelle Nafissatou Diallo s’y était rendue à plusieurs reprises, avant et après les faits.

Et la mystérieuse disparition du BlackBerry du FMI, qui a disparu de la suite présidentielle, il a été éteint et son GPS déconnecté, alors que DSK avait déjà quitté l’hôtel. Ce téléphone, DSK devait le faire expertiser dès son retour à Paris car, il avait été prévenu par le commissaire Lagarde (qui a été mis en examen dans l’affaire du Carlton) que ses e-mails ont été lu par l’UMP.

Trois questions fondamentales qui doivent être posées :

  1. Nafissatou Diallo a-t-elle était chargé par le Sofitel, de soustraire le téléphone de DSK ?
  2. Le BlackBerry a-t-il été piraté ?
  3. La suite présidentielle 2806, a-t-elle été truffée de micros ?

Dominique Strauss-Kahn, qui s’était confié au journaliste américain, pour DSK, il ne pensait pas que ses opposants iraient aussi loin, “peut-être ai-je été naïf sur le plan politique mais je n’ai tout simplement pas cru qu’ils iraient si loin (…), je ne pensais pas qu’ils pourraient trouver quelque chose capable de m’arrêter”.

Vous aurez compris, ces trois affaires (Diallo/Sofitel, Tristane Banon et le Carlton) comportent de nombreuses zones d’ombre.

Maintenant que Nicolas Sarkozy a perdu l’élection présidentielle, puis le 16 juin prochain, son immunité présidentielle.

Plus rien maintenant, ne devrait empêcher la vérité de jaillir et d’éclater au grand jour !

 

Nombreux sont les soutiens à DSK.

Plus de 5000 signatures, ici : pétition du Comité de soutien à DSK

Et là : Groupe de défense et d’investigation pour Anne et Dominique, (l’inscription est obligatoire).

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Complot politique, DSK, Election présidentielle 2012, Les news de Sarkouille la fripouille, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 202 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 73,463 hits
Catégories
Calendrier
mai 2012
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
%d blogueurs aiment cette page :