DskGate : dites-nous quels sont les autres libertins et autres dragueurs mâles officiant dans le monde politique ?


photo_1324285214193-4-0

La calomnie est comme la fausse monnaie : bien des gens qui ne voudraient pas l’avoir émise la font circuler sans scrupule. « Diane de Beausacq »

 

Depuis les évènements du Sofitel de Manhattan le 14 mai 2011 qui ont contraint Dominique Strauss-Kahn à démissionner de sa fonction de directeur du FMI à cause des accusations mensongères de Nafissatou Diallo et à cause surtout des comploteurs officiant dans l’ombre. Bien qu’il était ultra-favori selon les sondages d’opinion pour être le futur président de la République, il a subi la plus grande injustice aux USA, mais aussi en France et là c’est incompréhensible.

Autant dire aussi que c’est en France que le bât blesse, parce que les Français connaissent la mentalité des Américains avec leur justice spectacle et leur puritanisme hypocrite, mais la France ?

La France ce pays des droits de l’homme, ce pays de la présomption d’innocence, ce pays de la liberté d’expression, ce pays de la laïcité, mais aussi ce pays qui a aboli la peine de mort.

Après la politique de caniveau qui nous a fait subir Nicolas Sarkozy, c’est dire que je ne reconnais plus mon pays, mes aïeux qui ont immigré des pays slaves pour se réfugier en France durant la période de l’entre-deux-guerres pour échapper au régime communiste sanglant et aux idées fascistes véhiculées par le nazisme, doivent à présent se retourner dans leurs tombes.

Combien sont-ils en France à avoir le même dégoût et la même colère que moi de ce qu’est devenue la France ? Ce pays gangréné par le « fascisme ambiant des puritains américanisés ». Nombreux, je suppose !

Depuis ces évènements et les autres qui ont été déclenchés par Tristane Banon, prenant sciemment et sournoisement le relai de Diallo pour une tentative de baiser volé et par la lettre anonyme, dont-on suppose qu’elle venait soit de l’Elysée ou soit de la place Beauvau, qui a enclenché le plus gros scandale en matière de complot politique qu’est cette affaire bancale dite du Carlton, des affaires stockées dans les armoires de l’ancien pouvoir déchu.

Alors que depuis le 14 mai 2011, une pluie de rumeurs, de ragots, de commérages et surtout une horde de calomnies s’est abattu sur Dominique Strauss-Kahn.

Comme le disait Manuel Valls en faisant référence à une fosse à purin, mais aussi en employant une expression plus forte encore, un torrent de « merde ».

Ce torrent de « merde » venant de certains journalistes d’une certaine presse française et qui nous imposent leur puritanisme (hypocrite) copié aux Anglo-saxons.

Alors que nous avions toujours été épargnés en France de ce puritanisme et dont-on se moquait aussi.

Jean-Paul Brighelli, professeur et auteur du livre, « la société pornographique »,  alors invité au média « Atlantico », voit le retour du puritanisme exacerbé, qui d’après lui, le puritanisme est souvent représenté par des personnes « obsédés » par la sexualité.

[… Dominique Strauss-Kahn a vécu comme il l’a voulu, baisé qui il a voulu. Je sens une jalousie chez tous ces contempteurs de libertinage qui me laisse doucement rigoler » (…) « les gens qui s’en vont ostensiblement parce que Dominique Strauss-Kahn est invité à un anniversaire me font littéralement gerber. DSK a eu le tort d’être un libertin assumé dans une époque qui ne pouvait que récuser le libertinage, soit au nom de la pornographie franche et pécuniaire soit au nom du puritanisme » (…) « je tiens à rappeler une chose, ce sont les libertins du 18eme siècle, Pierre Choderlos de Laclos par exemple, qui ont élaboré les thèses féministes les plus avant-gardistes que l’on puisse imaginer. La 81eme lettre des « liaisons dangereuses » représente le plus grand manifeste féministe qu’il soit. Les chiennes de garde peuvent aller se rhabiller ! …]

Parlons-en de « ses amis » et surtout de ceux qui font partie du même bord politique et qui savaient si bien le solliciter avant ces évènements, pour finir par le lâcher en retournant leur veste avec une lâcheté qui n’est pas permise et qui à présent, certains d’entre eux nous poussent, de temps en temps, des cris d’orfraies à qui voudraient bien les entendre, c’est-à-dire à ces médias faisant dans le tabloïd.

Ont-ils été tous contaminés par ces néo puritains ? C’est à croire ! Comme l’est Jean-Paul Brighelli, moi aussi ils me font littéralement gerber !

Récemment et dont je partage le même sentiment de Bernard-Henri Lévi, auteur du documentaire « le Serment de Tobrouk » et invité sur le plateau du petit journal de Yann Barthès à Canal +.

Alors que l’animateur fait référence au « livre » des deux journalistes Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, « les Strauss-Kahn », il en profite pour lui poser quelques questions sur DSK :

– Yann Barthès : « DSK est-il encore votre ami ? »

– Bernard-Henri Lévi : « oui, bien sûr ! »

– YB : « pourquoi tout le monde l’a lâché ? »

– BHL : « parce que les gens sont des lâches et donc, ils l’ont lâché ! Les gens sont des lâches, les gens sont veules, les gens aboient avec les chiens, les gens aiment se mettre en meute. Voilà, mais je trouve que le sort fait à cet homme sur des crimes que pour l’instant ne sont pas avérés, sur des choses qui concernent sa vie privée, tout ça est assez répugnant ! »

Au sujet de ces journalistes et de leur « bouquin », pour ceux qui aiment les feuilles de chou bien croustillantes et sans saveur, vous savez qu’il est inutile de dépenser vos sous en ce moment de crise, car en effet le site myboox.fr, entre autres, vous relate chaque jour le contenu du livre.

Rare ont été des journalistes qui ont publié des articles en s’offusquant ou dénonçant la calomnie que certains de leurs collègues ont réservé à DSK.

Celui-ci par exemple, qui avait été publié le 21 mai 2011 chez Libération, écrit par trois journalistes « femmes », trois rédactrices venant de trois journaux différents témoignant, dès lors qu’elles ont suivi depuis des années, pour certaines d’entre elles, Dominique Strauss-Kahn lors de ses fonctions d’homme politique, Nathalie Raulin pour Libération, Virginie Malingre pour le Monde et Nathalie Segaunes pour le Parisien : « Toutes les femmes journalistes n’ont pas été harcelées par DSK ».

Elles avaient écrit cet article en réaction d’une de leurs collègues de Libération lors de la parution de son article dans le « making of » de Libé le 18 mai 2011.

Cette journaliste avait consacré un article sur l’affaire DSK, mais racontait aussi les coulisses de Libération et notamment, sur le fait que Libération aurait décidé de ne jamais envoyer de femme seule interroger le patron du FMI et cette journaliste considérait « qu’il aurait fallu parler des failles de DSK. A partir du moment où l’on ne peut pas envoyer une femme seule l’interviewer, c’est une forme de violence, un homme politique doit pouvoir se tenir ! ».

Voici des extraits de l’article de ces trois journalistes.

[… A Libération, au Monde ou au Parisien, chacune d’entre nous a eu l’occasion par le passé de le suivre pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, quand il était ministre des Finances, candidat à la primaire du PS ou tout nouveau directeur du FMI prenant ses fonctions. Que peut-on en dire ? Nos trois expériences se répondent. Aucun doute, l’homme était dragueur, souvent un peu lourd. Les invitations galantes ou les plongées dans les décolletés étaient un gimmick quasi obligé des débuts de conversation, comme une entrée en matière avant d’en venir au cœur du sujet, l’économie ou la politique. Mais jamais nous n’avons été ni agressées ni menacées. Qui peut douter une seconde que, si cela avait été le cas, nous n’aurions pas relaté l’affaire dans nos quotidiens respectifs ?

Bien sûr, les rumeurs de ses aventures d’un après-midi bruissaient dans les couloirs du ministère, largement relayées d’ailleurs par certains membres de son cabinet qui disaient le voir sortir de son appartement de fonction (où il n’habitait pas) le cheveu trempé après une douche salutaire. Donc oui, nous savions que DSK aimait le sexe et le libertinage. Est-il utile de le préciser ? Dans le monde politique français, il est loin d’être le seul.

Et alors ? Cela est-il répréhensible ? Cela a-t-il eu la moindre conséquence, jusqu’au 15 mai, sur son parcours politique ? Si nous l’avions cru, nous l’aurions écrit. Or, il n’y a jamais eu dans son comportement envers nous de quoi crier au scandale ni redouter une interview en tête-à-tête. Si nous avions subi ses assauts, nous nous serions fait un devoir de le clouer au pilori dans et hors de nos colonnes. Ce ne fut pas le cas. Car le rapport de force est finalement équilibré entre l’homme politique et la femme journaliste : il peut lui faire des avances. Elle peut (elle doit), si elle estime que la limite est franchie, le relater dans son journal. Nous ne nous sommes jamais trouvées dans une telle situation avec DSK. D’autres peuvent avoir des expériences différentes. Et même avec d’autres responsables politiques. Qu’elles le disent. La profession et les femmes dans cette profession ne s’en porteront que mieux. …]

Aussi par un commentaire laissé par un internaute sur le site du Comité de soutien à DSK et révélé par Danièle, de cette ancienne militante socialiste à Sarcelles, Véronique Bensaïd et qui connaissait très bien Dominique Strauss-Kahn.

[… Véronique Bensaïd peut en témoigner. Cette brune de quarante-quatre ans, ancienne militante socialiste à Sarcelles, est aujourd’hui conseillère régionale apparentée UMP en Ile-de-France. Attachée parlementaire au ministère de l’Économie et des Finances en 1998-1999, elle accompagnait alors deux fois par semaine DSK à l’Assemblée nationale. « Dominique était encore plus dragué que dragueur, raconte-t-elle. C’était inimaginable ! Quand nous étions au banc du gouvernement, pour la discussion des amendements, certaines femmes députées me passaient des mots à lui transmettre contenant parfois des déclarations enflammées, voire délirantes. J’ai vu des femmes faire des numéros de claquettes dignes des plus grandes prostituées, j’ai vu des élues, des collaboratrices prêtes à tout pour coucher avec lui. J’ai remarqué ce phénomène avec d’autres ministres. Mais avec Dominique, cela atteignait des sommets. (…) …] Merci à Danièle.

Alors maintenant que vous avez ouvert en grand la porte du puritanisme outrancier, en criant des sons d’orfraies à qui mieux mieux et si fort que certains en sont devenus sourds.

Comme le témoignage de vos trois consœurs journalistes, Mesdames Raulin, Malingre et Segaunes, certaines de vos collègues féminines firent draguer par des hommes politiques et elles le sont certainement encore aujourd’hui, aussi certains d’entre eux ont même adopté des mœurs libertines depuis belle lurette.

Il est fort à parier que DSK soit un ange par rapport à d’autres qui ont dû faire bien pire. Non, je me trompe ?

Vous qui connaissez si bien l’atmosphère feutrée de la politique et surtout les travers des hommes politiques avec leurs petits secrets si bien gardés dans les alcôves du pouvoir.

Et puis, vous les fréquentez de très près tout ce petit monde, certains d’entre-vous dinent même avec eux, quand d’autres couchent (au sens propre, comme au sens figuré), pourquoi vous vous arrêtez uniquement sur DSK ?

Vous qui aviez su calomnier Dominique Strauss-Kahn, j’attends à présent de votre part que vous en faites de même avec les autres en citant leurs noms dans vos feuilles de chou, virtuelles, avec la même intensité et le même déballage de boue, cela va de soi.

Ne vous arrêtez surtout pas en si bon chemin !

A bon entendeur, salut !

 

Nombreux sont les soutiens à DSK.

Plus de 5000 signatures, ici : pétition du Comité de soutien à DSK

Et là : Groupe de défense et d’investigation pour Anne et Dominique (inscription obligatoire).

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Complot politique, DSK, Election présidentielle 2012, Législatives, Les news de Sarkouille la fripouille, Mes coups de gueule, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 202 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 73,468 hits
Catégories
Calendrier
juin 2012
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
%d blogueurs aiment cette page :