Par Expat : DSK, si il avait été élu, n’aurait pas pris les mêmes chemins que le Président Hollande


4070540-dominique-strauss-kahn-diapo-1

Selon Expat, « ici, on flingue un homme en disant il a fait ceci, donc il fera cela. Raccourci saisissant, certes, mais qui occulte le fait que d’autres ne se conduisent pas mieux que cet homme, mais qu’au fonds, il n’est pas opportun de parler de leur conduite, on ne sait jamais, on peut avoir besoin d’eux un jour, ou leur être redevable de certaines choses. »

 

Expat a réagi sur un blog à l’article du Courrier International, « FRANCE • DSK aurait été un meilleur président que François Hollande »

L’hebdomadaire français cite un article du Times, lequel, lui, livre une analyse sur ce qu’aurait pu faire l’ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, si il avait pu être notre président et ainsi que sur ses moeurs dites libertines, se référant bien entendu au livre de Marcelle Iacub et la Une du Nouvel Observateur.

[… S’il avait été élu, Dominique Strauss-Kahn aurait réussi, contrairement à François Hollande, à réformer en profondeur l’économie du pays, assure le Times. …]

Je trouve que Expat livre une analyse très juste sur une certaine hypocrisie de la presse à l’égard de Dominique Strauss-Kahn d’une part et d’autre part, sur les politiques menées par notre président et le gouvernement actuel.

Bien que Expat, qui est Française et vit en Allemagne, ne soit pas du même bord politique de celui qui est majoritaire en France et qu’elle n’aurait pas voté pour DSK, ses analyses se distinguent et se placent au-delà des clivages droite-gauche ou gauche-droite classiques, et c’est dans ce sens que je trouve ses analyses fort intéressantes à lire et très pertinentes aussi.

Voici son analyse en réaction de l’article cité plus haut.

DSK, si il avait été élu, n’aurait pas pris les mêmes chemins que le Président Hollande

Je ne vais pas m’étendre sur ce que j’ai ou pu dire aux plus forts des affaires de 2011 et de la campagne, en gros, ce journaliste souligne ce que beaucoup comme moi, disaient, et certains même ont écrit, y compris dans des journaux de droite : DSK président aurait pu réformer ce pays, en bousculant les chimères d’un parti essoufflé, celui même qui est au pouvoir aujourd’hui, et ce faisant en forçant une droite tout aussi essoufflée à se réformer. Eh oui, il aurait réformé la France, parce que intellectuellement, comme politiquement il était capable de faire exploser les carcans.

Après, il y a la tirade sur la vie privée, la reprise de certaines images que l’on trouve dans le texte de Mme Iacub, (lesquelles sont) largement reprises dans les extraits de presse.

C’est oublier une chose : après l’affaire Nagy, qui certes aurait dû pousser DSK à plus de prudence et à renoncer à un certain mode de vie, DSK a organisé une vie en parallèle, en vase clos. Est-ce que ça l’a empêché d’exercer son rôle, sa fonction de Directeur du FMI ? A en croire ceux qui ont travaillé avec lui – il n’y a, semble-t-il, plus eut aucun problème d’écart de conduite entre juin 2008 et mai 2011 au sein du FMI – il a exercé ses fonctions avec engagement, talent et succès.

Le journaliste anglais, tout comme Mme Iacub dont j’ai lu le livre hier suppose que l’Elysée aurait été transformé en un vaste lupanar. Ah bon ?

La garde rapprochée de DSK connaissait parfaitement les problèmes et aurait fait le nécessaire. Vous le savez, nous le savons. D’autres Présidents ont eu des vies privées, des conduites limites, border Line. Nous a-t-on pour autant abreuvés de leurs turpitudes ?

Ici, on flingue un homme en disant il a fait ceci, donc il fera cela. Raccourci saisissant, certes, mais qui occulte le fait que d’autres ne se conduisent pas mieux que cet homme, mais qu’au fonds, il n’est pas opportun de parler de leur conduite, on ne sait jamais, on peut avoir besoin d’eux un jour, ou leur être redevable de certaines choses.

Et on se trouve exactement dans ce qui s’est passé avec DSK : les liaisons, les relations sulfureuses etc…, il suffirait de lever le tapis qui pèse et cache la vie privée de notre élite pour se rendre compte que rien n’a changé et que les autres font exactement la même chose, voire pire pour certains. Mais qu’il n’est pas opportun de le déballer sur la place publique. Parce qu’on veut préserver les chances de pousser untel ou untelle.

Et à mon sens, au-delà de la personne de DSK, c’est là que se trouve le vrai problème.

Si DSK a eu une relation avec Mme Iacub que celle-ci a jugé bon de dévoiler au grand public, soutenue par une campagne de presse contestable et contestée devant la justice, cette relation n’a rien eu de scandaleux, de répréhensible au sens judiciaire du terme. Il est justement bizarre de tirer à vue aujourd’hui alors que cette relation fut recherchée, consentie, voulue, entre deux adultes. Et si on lit le livre, on se rend compte que le protagoniste principal a pris d’infinies précautions pour ne pas ni brusquer la personne, ni se mettre et la mettre en situation délicate. Qui a su qu’il avait une aventure avec elle ? Personne.

Et sur la foi de cette énième aventure, on bâtit une nouvelle théorie, celle de l’Elysée qui aurait été inévitablement transformée en maison close, en boîte à partouze.

Au-delà de DSK, et de ses faiblesses, de ses écarts que la morale peut condamner mais dont nous ne sommes pas sûrs que la justice puisse les condamner si ce n’est par une interprétation excessive, élargie, voire tordue de la loi, au-delà donc des excès de l’homme, ce qui moi m’exaspère dans tout ça, ce sont encore une fois les poncifs, les jugements à l’emporte-pièce, les déductions Docteur Watson auxquels se livre les uns et les autres pour dire que DSK aurait fait de l’Elysée une boîte libertine.

Qu’est l’Elysée aujourd’hui ? L’officine d’un parti politique, de l’autre parti politique. Un lieu d’où part une pensée « dominante », opposée à celle du Président locataire des lieux.

Cette pensée et la précédente règlent-elles les problèmes des Français ? Non.

Alors que fallait-il : un Président compétent, entouré de gens compétents, issus de toutes l’éventail politique français voire étranger, mais ni d’une caste ou d’une promotion machin de l’ENA, de gens qui ne fonctionnent pas sur une idéologie, mais sur une vision pragmatique, à long terme de l’évolution de notre pays ?

Mais hélas un Président qu’il aurait fallu jour et nuit surveiller, ni plus ni moins que les autres.

Pour ma part, et j’ai souvent exprimé ma frustration ici, (et ailleurs sur d’autres) blogs, je pense que les excès de DSK ne l’auraient pas empêché d’exercer la fonction, eût-il été élu.

Extrapoler sur les possibles partouzes qui auraient pu se dérouler à l’Elysée, eût-il été élu, à l’occasion de la sortie d’un livre pour le moins bizarre (je l’ai lu), relève de la « masturbation » intellectuelle, excusez l’image.

Et cette extrapolation prend soin au passage avec une certaine hypocrisie de ne pas soulever, relever, noter à quel point le sexe n’est pas que l’apanage de DSK. C’est celui de toute la classe politique, de toute l’élite. Partout dans le monde.

[… Depuis le Moyen Age, les extravagances et le sens de la mise en scène des monarques français, qu’ils soient héréditaires ou élus, n’est plus à démontrer. Les quatre présidents de 1974 – Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Sarkozy- étaient réputés pour leurs frasques extra-conjugales sans que les Français y trouvent à redire. …]

DSK est un exutoire facile, certes, il s’est fait piéger et on soulève le tapis de sa vie privée comme on effeuille une marguerite. Mais il n’est pas pire que la plupart de ses congénères politiciens. Maintenant, que voulons-nous : une caméra dans nos chambres à coucher pour que nos employeurs puissent déterminer si nous menons une vie moralement acceptable pour l’entreprise ?

Tout dans les affaires DSK va au-delà de la norme du fait de l’exploitation des situations, des suppositions et des extrapolations. Le danger est là. Pas d’allumer une lampe rouge sur les grilles du portail de l’Elysée.


Merci Expat de m’avoir permis de vous citer.


Sondage sur Facebook : souhaitez-vous le retour de DSK en politique ?

Retrouvez aussi cet article sur mon autre blog au Nouvel Obs.

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité, DSK, Election présidentielle 2012, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 73,997 hits
Catégories
Calendrier
mars 2013
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Principaux clics
  • Aucun
%d blogueurs aiment cette page :