Après les dessous "religieux" de la "manif pour tous", voici son côté obscur sur les chiffres


manifs-pour-tous-en-couleur

« Si les chiffres ne mentent pas, il arrive que les menteurs chiffrent. » de Jacques Duhamel, extrait du Journal officiel – 28 Octobre 1963.

 

2420614997Après les débordements et l’utilisation des enfants comme boucliers humains au cours de la manifestation du 24 mars, d’où nous avons eu la preuve que l’Eglise catholique, d’une part se cachait sous le collectif de « la manif pour tous » et d’autre part qu’elle avait planifié et organisé ces débordements, après avoir lancé des accusations mensongères sur les pouvoirs publics et demandé la démission du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Alors que parmi les membres de ce collectif – à large spectre – ne figurent pas que des modérés, mais aussi des membres de l’extrême droite catholique, et qui en s’opposant « religieusement » depuis des mois à l’ouverture du mariage civil pour les couples homosexuels, ne font que relayer, sur la question du mariage civil homosexuel, la morale et la position de l »église, qu’il soit catholique ou pas.

Rappelons au fond que ces opposants sont tout de même minoritaires si nous les comparons au nombre de Français largement favorables à l’ouverture de la loi.

Après les dessous de la « manif pour tous », voici son côté obscur sur les chiffres

Après les dessous de ce collectif, et la question qui fait toujours débat, combien y avait-il réellement de personnes dans cette manifestation ?

La préfecture de Paris a donné le nombre de manifestants, ils étaient de 300 000 mille manifestants et pas 1,4 million comme l’avaient sous-entendu les « cathos » organisateurs de la « manif pour tous », qui eux, souligne la préfecture, n’ont jamais prouvé avec précision en toute transparence sur les modalités de comptage.

[… Communiqué : évaluation du nombre de participants à « la manif pour tous »

L’évaluation du nombre de participants à la manifestation « la manif pour tous » dimanche 24 mars a donné lieu à une série de prises de position dont certaines, en raison de la forme qu’elles ont revêtue, mettent encore une fois directement en cause la neutralité des méthodes de travail des fonctionnaires de la préfecture de police. Ces allégations sont inacceptables et le préfet de police tient, en réponse, à apporter deux séries de précisions.

En premier lieu, il est rappelé que la préfecture de police a procédé dès dimanche en fin d’après-midi à une première estimation du nombre de manifestants grâce à la présence sur place de policiers de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) avec en appui des soutiens vidéo et aérien (cf. annexes et photos). Dès le lendemain, un recomptage précis entamé à partir du visionnage intégral des films a permis de confirmer l’évaluation communiquée par la préfecture de police, à savoir 300 000 manifestants.

La préfecture de police tient l’intégralité de ces enregistrements à disposition des journalistes intéressés. Elle rappelle que pour cette manifestation, comme pour la précédente qui s’est tenue à Paris le 13 janvier, les organes de presse ont été invités à la préfecture de police afin de procéder eux-mêmes à l’opération de recomptage.

En second lieu et de manière générale, le préfet de police indique à nouveau que la méthode de comptage employée à Paris depuis plusieurs années repose sur des relevés de terrain précis et rigoureux ; cette méthodologie transparente, connue à l’avance est d’une totale objectivité et mise en œuvre par des fonctionnaires de police expérimentés dans ce domaine.

Comme lors de la précédente manifestation, aucune précision sur les modalités techniques de comptage mises en œuvre par le comité d’organisation pour aboutir à sa propre estimation n’a été fournie. …]

Alors trois journalistes du quotidien Le Monde se sont « amusés » à décrypter le cortège de « la manif pour tous » à partir des données comptables et photos communiquées par la préfecture de Paris et qui, selon eux, « Vue du ciel la « Manif pour tous » n’est plus si massive« 

[… Combien de manifestants le 24 mars à la « Manif pour tous » ? Comme à chaque événement de ce type ou presque, les chiffres font le grand écart : 300 000 personnes selon la police, 1,4 million selon les organisateurs. Soit du simple au quadruple. Evidemment, personne n’est satisfait, et c’est peu dire : depuis dimanche, les anti-mariage hurlent au déni de réalité, dénoncent des chiffres truqués et scandaleusement minimisés.

(…)

Entre les photos (de la préfecture), le récit de notre reporter et nos calculs, trois éléments distincts aboutissent à la même conclusion : il paraît peu crédible qu’il y ait eu 1,4 million de manifestants dimanche 24 mars dans les rues de Paris.

Un dernier chiffre paraît également éclairant : la population totale de Paris intra-muros était, en 2009, de 2,257 million d’habitants, pour une superficie de 105,4 km². La « Manif pour tous » a-t-elle réellement pu concentrer l’équivalent de plus de la moitié de la population parisienne dans 3 % de cette surface ? …]

Samuel Laurent, journaliste au Monde, qui avait enquêté sur les dessous du collectif « manif pour tous« , revient à la charge en démontant la méthode de calcul avancée par le coordinateur général de la « Manif pour tous » Albéric Dumont : « Les mathématiques démentent le comptage des organisateurs de la « Manif pour tous »« 

[… Outre les photos aériennes et le témoignage de notre reporter dans la manifestation du dimanche 24 mars, on peut aussi faire un peu de mathématiques pour tenter d’établir un compte raisonné du nombre des opposants au projet de loi sur le mariage pour tous qui ont défilé ce jour-là. …]

Voici l’hypothèse du coordinateur : « un ratio entre la surface au sol et la densité de population observée en différents points nous permet d’établir un chiffre incontestable. Si on fait un calcul de toutes les avenues remplies, en mettant trois à quatre personnes par mètre carré, on arrive entre 1,1 et 1,6 million. »

Samuel Laurent critique cette méthode de comptage de densité sans prendre en compte la réalité du terrain et le balisage du parcours :

[… Pour aboutir à leur chiffre définitif, 1,4 million de participants, les organisateurs de la « Manif pour tous » n’ont pas compté les manifestants comme on le fait d’habitude, en dénombrant des « rangées ». Le rassemblement ayant un caractère statique, ils ont préféré calculer des densités, qu’ils ont ensuite rapportées aux surfaces des rues empruntées. …]

En revanche, il a repris le calcul de cette méthode et n’a pas obtenu le même chiffre :

[… D’une part, en reprenant le calcul de la « Manif pour tous ». C’est ce qu’a fait un ancien journaliste du Monde, aujourd’hui retraité, Philippe Boucher. Voici ce qu’il nous a écrit :

« Je suis allé voir dans le dictionnaire Hillairet [dictionnaire des rues de Paris] les longueurs et largeurs des avenues Foch et de la Grande-Armée. La première fait 1 300 mètres de long sur 120 de large ; la seconde, 775 mètres sur 70. Les surfaces correspondantes sont de 156 000 et de 54 250 m2, soit un total de 210 250 m2. Si l’on néglige la place prise par les bancs, les arbres ou les espaces verts entourés de barrières (avenue Foch), et que l’on compte trois personnes par mètre carré, ces deux avenues étant supposées combles, on arrive à 630 750 personnes, certes deux fois plus que ce qu’annonce la préfecture de police, mais la moitié de ce qu’avancent les organisateurs de la manif. »

2/ Notre propre calcul rend le chiffrage peu crédible

Essayons autrement.

On sait que la manifestation occupait l’avenue Charles-de-Gaulle à Neuilly, la Porte-Maillot et l’avenue de la Grande-Armée. On peut y ajouter l’avenue Foch, qui a été ouverte dans l’après-midi par la police. Voici les longueurs et largeurs approximatives de ces espaces :

Avenue de la Grande-Armée : 775 m x 70 de large

Avenue Carnot : 299 m x 40 de large

Avenue Charles-de-Gaulle (Neuilly-sur-Seine) : 1 400 m x 70 de large

Avenue Foch : 1 300 m x 40 m de large hors jardins (qui n’étaient pas occupés, les photos le montrent)

Au total, cela représente 54 250 + 11 960 + 98 000 + 52 000 = 216 210 m2.

En estimant que les manifestants circulaient sur l’entièreté de ces avenues (ce qui est faux, des couloirs de sécurité ayant été installés sur l’avenue de la Grande-Armée, notamment), et que les manifestants occupaient l’intégralité de l’avenue Charles-de-Gaulle (ce qui est là aussi faux, le cortège n’ayant à aucun moment été ininterrompu de l’Etoile à la Défense) et l’intégralité de l’avenue Foch, hors jardins, il aurait fallu, pour qu’ils soient effectivement 1,4 million (certains militants anti-mariage pour tous vont jusqu’à 1,8 million), une densité moyenne de 6,475 manifestants dans un mètre carré. Soit plus que ce que ce que la RATP estime être la « limite de confort » d’un métro chargé (quatre personnes au mètre carré).

[NB : calcul mis à jour en retirant la surface des jardins de l’avenue Foch, qui n’étaient pas occupés par les manifestants]

Sans valider le chiffre donné par la préfecture, il paraît clair qu’en tenant compte des obstacles présents (véhicules, arbres, bancs, etc.), et au vu des photos aériennes, qui montrent bien qu’il y a des « trous » dans la foule, une telle densité moyenne paraît pour le moins exagérée, pour ne pas dire impossible. …]

Finalement, ce collectif à la facette obscure nous balance de chiffres totalement fantaisistes, alors on peut supposé que pour les autres manifestations, les organisateurs ont aussi manipulé la réalité des chiffres.

Le côté obscur de ce collectif est expliquée par une personne homosexuelle qui connaît bien « la muse » de « la manif pour tous » pour avoir été son amie et qui à présent ne l’est plus depuis « qu’elle avait décidé de devenir l’égérie du mouvement contre le mariage pour tous ».

Cette « amie » est celle qui se nomme « Frigide Barjot » et qui n’est pas seulement une « comique » – or, son implication et ses propos véhiculés à tendance homophobe tout en utilisant sa « notoriété » pour mener ce « combat » ne fait pas rire même les plus joyeux » -, mais aussi, selon cette personne, elle serait depuis fort longtemps le « cheval de Troie de l’extrême-droite ».

Voici son long témoignage : « Mariage pour tous vs Manif Pour Tous : Frigide Barjot cheval de Troie de l’extrême-droite »


Sondage sur Facebook : souhaitez-vous le retour de DSK en politique ?

Retrouvez aussi cet article sur mon autre blog au Nouvel Obs.

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 73,997 hits
Catégories
Calendrier
mars 2013
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Principaux clics
  • Aucun
%d blogueurs aiment cette page :