L’affaire de l’arbitrage de Bernard Tapie s’oriente vers un scandale d’Etat !


scandale d'état tapie

« La république… la corruption sans doute y paraît plus grande que dans les monarchies. Cela tient au nombre et à la diversité des gens qui sont portés au pouvoir. » Extrait de L’Orme du mail d’Anatole France

 

Il pleut des mises en examen dans l’affaire de l’arbitrage de Bernard Tapie… et le temps se gâte pour les sarkozystes.

Après que l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et à présent directrice du FMI, Christine Lagarde, fut placée (pour l’instant), par la justice, témoin assisté dans l’affaire de l’arbitrage de Bernard Tapie. Son directeur de cabinet du ministère de l’Economie et actuellement PDG d’Orange, Stéphane Richard, lui, a été mis en examen, après quarante-huit heures de garde à vue, pour « escroquerie en bande organisée », dans le cadre de l’affaire dite de l’arbitrage de Bernard Tapie.

[… Dans le cadre de l’information judiciaire relative au volet non ministériel de l’affaire dite ‘arbitrage Bernard TAPIE’, Monsieur Stéphane Richard a, à l’issue de sa garde à vue, été mis en examen ce jour du chef d’escroquerie en bande organisée, sur réquisitions conformes du parquet. (…), écrit le procureur de la République dans un communiqué. …]

Stéphane Richard devait s’expliquer, en effet, sur le choix de recourir à un arbitrage pour clôturer le litige du Crédit Lyonnais, grâce auquel Bernard Tapie a bénéficié plus de 400 millions d’euros, somme payée par les contribuables français, et ainsi que sur le rôle respectif dans cet arbitrage du ministère de l’Economie et de l’Elysée.

Une autre personne, Jean-François Rocchi, l’ancien président du Consortium de réalisation (CDR), a été aussi entendu par les juges d’instruction et vient de rejoindre les mis en examen, dont Pierre Estoup, pour « usage abusif de pouvoirs sociaux ».

Les enquêteurs de la brigade financière veulent savoir sur quel mode furent désignés les arbitres et pourquoi le gouvernement n’a pas contesté cet arbitrage, malgré des soupçons d’irrégularité.

En clair, ils veulent savoir si M. Richard a reçu des ordres hiérarchiques, notamment de Christine Lagarde, et/ou de l’Elysée, venant de Claude Guéant et/ou de Nicolas Sarkozy.

Récemment, Stéphane Richard, sur la question du choix de l’arbitrage, avait déclaré à l’AFP qu’une « réunion de validation » avait eu lieu avec le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, à l’été 2007, en présence de Jean-François Rocchi, ex-président du Consortium de réalisation (CDR), chargé de solder le passif du Crédit lyonnais.

En rajoutant, qu’il n’y avait eu « ni ordre, ni instruction, ni pression particulière » de l’Elysée. Néanmoins, le Canard Enchaîné, affirme que Stéphane Richard a soutenu le contraire, évoquant même une instruction transmise par Claude Guéant, alors secrétaire général de l’ex-président Sarkozy, lors de cette réunion.

M. Richard a fait entendre par la voix de son avocat, Me Jean-Etienne Giamarchi, qu’il engageait un recours en annulation de sa mise en examen, considérant « que le chef de mise en examen qui lui a été notifié est infamant et grotesque », avant d’ajouter que « cette infraction ne repose sur aucun élément sérieux ».

Le conseil d’administration d’Orange, dont l’Etat est le principal actionnaire, va se réunir prochainement pour décider du sort de leur directeur, M. Richard.

De plus, l’Elysée vient de décider, après s’être constitué partie civile dans cette affaire, que l’Etat déposera, incessamment sous peu, un recours en révision contre l’arbitrage, au terme duquel avaient été accordés 403 millions d’euros à l’homme d’affaires Bernard Tapie

Quant à Bernard Tapie, un ex-proche de l’homme d’affaires, Benoît Bartherotte, affirme au journal Sud-Ouest, qu’en 2007, le soir de la victoire de Nicolas Sarkozy, on l’a tous vu exulter : « ça y est, j’ai les sous ! »

Bernard Tapie a démenti avoir tenu ces propos et Benoît Bartherotte concède qu’il a lui-même interprété ses dires, mais il est convaincu qu’il « comptait bien » à l’époque obtenir un arbitrage dans ses démêlés avec le Crédit lyonnais.

« Quand il a fait le tour des plateaux de télévision en exultant, on comprenait « ça y est, j’ai les sous », « il est évident qu’il avait fait élire Sarkozy et qu’il estimait qu’on lui devait un renvoi d’ascenseur », rajoute-t-il sur BFM TV. Ajoutant, « mon propos est imagé mais il est extrêmement clair, c’est l’interprétation de quelqu’un qui connaît bien son sujet ».

Pour Benoît Bartherotte, Bernard Tapie « comptait bien » sur une décision d’arbitrage, « et c’est pour cela qu’il avait pris une position très tranchée en faveur de Sarkozy » lors de la campagne de 2007.

Bernard Tapie, continue-t-il, qui représente « 3%, 5% des Français », « sait très bien qu’avec ça on fait l’élection présidentielle, le petit différentiel qui permet de pencher d’un côté ou de l’autre ».

Si c’est vraiment le cas, on comprend pourquoi Bernard Tapie a vu à plusieurs reprises avant et après la présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy et Claude Guéant.

[… Il apparaît que sur la période-clé 2007-2008, M. Tapie a été reçu à de nombreuses reprises par M. Sarkozy, d’abord au ministère de l’intérieur, puis à l’Elysée, une fois ce dernier élu président de la République, en mai 2007. L’homme d’affaires, proche de M. Sarkozy, a appelé à voter pour lui lors des élections présidentielles de 2007 et 2012. Les agendas transmis par M. Gentil attestent également de rencontres entre M. Sarkozy et Pierre Mazeaud, l’un des trois arbitres (avec Pierre Estoup et Jean-Denis Bredin) choisis pour trancher le litige. (source le Monde) …]

Vous l’aurez compris, cette affaire est en voie de devenir un véritable scandale d’Etat, d’où il ne sera pas étonnant d’apprendre que la prochaine personne à être entendu par les juges d’instruction sera Claude Guéant et enfin pour se terminer, certainement, par Nicolas Sarkozy.

 


Sondage sur Facebook : souhaitez-vous le retour de DSK en politique ?

Retrouvez aussi cet article sur mon autre blog au Nouvel Obs.

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité, Les news de Sarkouille la fripouille, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 73,754 hits
Catégories
Calendrier
juin 2013
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
%d blogueurs aiment cette page :