Retour de DSK en politique : reviendra – reviendra pas ?


WOS1305268094

« Il y a en chacun de nous des calculs que nous nommons espérance. » Platon

 

Autant pour ceux qui croient en lui ou pour ses détracteurs, la question du retour de Dominique Strauss-Kahn sur la scène politique brûle les lèvres et ne laisse personne indifférent… « économiste par accident, il a choisi cette matière de compromis entre le droit, auquel son père le destinait, et les mathématiques, pour lesquelles il a un penchant personnel ».

Les bagages de cet élève brillant sont HEC, Sciences-Po, maîtrise de droit, agrégation d’économie… et il parle trois langues.

Mais c’est en politique que Dominique Strauss-Kahn semble s’être destiné, il faut dire qu’il a baigné depuis sa plus tendre enfance avec une mère socialiste, journaliste au quotidien Le Populaire et un père instituteur devenu consultant juridique, militant à la SFIO puis au PSU, et c’est en 1968 qu’il s’engage sérieusement au Parti communiste, par révolte anti-gauchiste. Quatre ans après, il entrait au Parti socialiste.

« Je n’aurais pas pu faire autre chose, j’aurais eu le sentiment d’être inaccompli », disait-il au Nouvel Economiste en 2003, lequel avait rédigé son portrait : « Le joueur de go« .

Alors que l’affaire dite du Carlton, dans laquelle il a été mis en examen pour « proxénétisme en bande organisée », semble se dégonflée.

Le parquet de Lille a, en effet, requis un non-lieu en faveur de l’ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn. Selon lui, « il n’existe pas de charges suffisantes » pour renvoyer DSK devant une cour de justice.

Pour clore ce chapitre, les trois juges instructeurs du dossier devront remettre rapidement leurs décisions, du moins avant les vacances scolaires, si l’on entend les bruits de couloir.

Par cette nouvelle, les questions brûlent les lèvres des médias, mais pas seulement, Dominique Strauss-Kahn, reviendra – reviendra pas sur la scène politique ?

Dominique Strauss-Kahn, après avoir fait un joli pied-de-nez, à ses détracteurs (pour ma plus grande joie), en venant fouler le tapis de rouge du festival de Cannes, Europe 1 aurait recueilli des « confidences » sur « l’état d’esprit » de l’ancien ministre, selon lequel il a des « projets » et aussi des « regrets » – à prendre tout de même au conditionnel – “ce n’est pas la vie qui m’était promis, mais c’est quand même ma vie », aurait-il dit.

Il y a un mois, Dominique Strauss-Kahn s’est rendu au Sud Soudan, jeune pays indépendant depuis 2011, afin d’inaugurer une banque d’investissement à Juba, la National Crédit Bank (NCB), estimant que « là-bas, il y a tout à construire ».

« Ce n’est pas une banque venue de l’étranger, ce sera l’une de vos banques et c’est important pour votre pays », a-t-il déclaré.

Si Dominique Strauss-Kahn est très actif et souhaiterait reprendre une activité, il « se refuse catégoriquement à interférer sur la scène politique française » et « même en privé ».

A vrai dire ce n’est pas tout à fait juste, il a déjà envoyé des petites piques sur la politique de François Hollande, justement lors du World Knowledge Forum 2012 à Séoul en Corée du sud en octobre 2012, l’ancien chef du FMI, Dominique Strauss-Kahn avait participé en donnant une conférence sur la zone euro, il avait vivement critiqué les taux d’intérêt emprunté à prix bas par la France, dont François Hollande s’en vantait.

[… Le président français se félicite d’emprunter à des taux historiquement bas. Ce n’est pas un bon signe. C’est justement une conséquence du problème, avait expliqué Dominique Strauss-Kahn, en rajoutant par ailleurs que depuis la crise grecque, on ne fait que gagner du temps. Chaque fois que la crise survient, on donne un coup de volant pour éviter le mur, mais on ne résout pas le problème. …]

Une autre petite pique adressée au chef de l’Etat, mais pas qu’à lui… Dominique Strauss-Kahn participait au forum de Paris – Casablanca Round 2013, en mars 2013…

« Le discours dominant dans le monde est que les choses vont mieux… Et on a quelques hirondelles qui sont venues annoncer le printemps. De mon point de vue, c’est que ces hirondelles ont le cerveau d’une hirondelle et que tous ceux qui racontent que la crise est derrière nous, sont en train de nous préparer des lendemains qui déchantent… »

[… Je sais, j’ai déconné. J’ai payé, je paie, je paierai, philosophe-t-il, sans toutefois baisser totalement les bras. Je veux continuer à servir. (*…), je suis conscient de mes erreurs, assure-t-il. …]

[… *A la demande de Dominique Strauss-Kahn, nous publions ce droit de réponse : « J’ai appris avec stupéfaction que j’aurai récemment été cité sur votre antenne à propos d’une phrase affirmant que pour ma part j’aurai conscience de mes erreurs, contrairement à Jérôme Cahuzac. Jamais je n’ai fait cette comparaison. De surcroît, cette phrase serait absurde compte tenu des aveux prononcés publiquement par l’intéressé. » La rédaction d’Europe 1 maintient ses informations. …]

Selon un de ses amis, « à qui Europe 1 a demandé de définir la nouvelle vie de DSK », ouvrirait presque une porte : « c’est un joueur d’échec. Il a perdu une partie, il en commence une autre… »

Le député, Jean-Christophe Cambadélis, disait de lui, « il va très vite dans la compréhension et l’analyse des situations. Sa rapidité explique le fait que ses détracteurs remettent en cause ses convictions », je rajouterais avec la dextérité d’un joueur d’échec, en somme.

Bien que Dominique Strauss-Kahn ait connu d’autres traversées de désert dans sa vie politique, pour lesquelles il s’était expliqué au Nouvel Economiste, « les affaires judiciaires que j’ai connues sont une expérience dans ma vie d’homme politique. Pour moi, cela est une réponse à une insuffisance d’attention accordée aux détails, qui ont néanmoins fini par être reconnus… comme des détails », il rebondit toujours.

Interrogé à l’époque, son avocat, Jean Veil, le soutient : « je n’ai jamais eu un client qui ait une telle perspicacité de ce qu’est l’architecture d’une procédure judiciaire. Il a géré ses affaires comme un professionnel doit le faire ». Je pense que Me Veil réitérait la même analyse pour les affaires judiciaires, qui se sont – faut le dire – dégonflées les unes après les autres.

La politique pour Dominique Strauss-Kahn « n’est pas un métier », mais « un apostolat », une mission en fait, « c’est parce que j’ai eu une enfance facile que j’ai des choses à rendre à la société », disait-il au Nouvel Economiste. Résumant en trois expressions le noyau dur de ses convictions : « justice et travail, France et Europe, progrès et tiers-monde ». Il nous le prouve bien, depuis l’affaire dite du Sofitel.

A l’époque, DSK disait du Parti socialiste : « les contraintes du Parti socialiste, je les vis bien, car j’ai choisi de les accepter ».

Faut dire que des grands pontes du parti sont frileux, plus précisément dans l’entourage de François Hollande, comme le président du groupe Socialiste à l’Assemblée nationale, Bruno le Roux, estimant qu’il y a « une conjonction de choses qui rendaient difficile le fait qu’il assume des responsabilités publiques » sur BFM TV, sur la question de son retour, s’il y a effectivement un retour.

YouTube – Bruno Le Roux : Il y a une conjonction de choses qui empêchent DSK de revenir en politique – par BFMTV

Mais qu’en pensent les militants, les sympathisants et les Français en général ?

Moi, vous connaissez mes pensées et mes convictions, j’y suis totalement POUR à 100 pour 100 %. Et j’irais plus loin encore, je lui conseillerais, même si les conseilleurs ne sont pas les payeurs, de fonder son propre parti politique, si d’aventure le Parti socialiste continue à le bouder ainsi.

Pour ses détracteurs, ne pas oublier que DSK est un homme politique depuis 45 ans et qu’il n’est pas joueur d’échecs et de go pour rien : « dans ces jeux, vous avez la stratégie, c’est-à-dire la vision du jeu, et la tactique, au coup par coup », vous êtes averti !

Pour moi, il reviendra, car la politique fait partie de la vie de Dominique Strauss-Kahn depuis 45 ans, c’est sa vie, son moteur… on n’efface pas d’un revers de main 45 ans d’une vie consacrée à la politique et aux autres, après avoir été mis plus bas que terre, l’homme ne peut que rebondir pour être encore plus fort.

Vous voulez parier ?

Alors reviendra – reviendra pas ?

 


Sondage sur Facebook : souhaitez-vous le retour de DSK en politique ?

Retrouvez aussi cet article sur mon autre blog au Nouvel Obs.

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité, DSK, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 202 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 73,487 hits
Catégories
Calendrier
juin 2013
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
%d blogueurs aiment cette page :