Les comptes de campagne de Sarkozy rejetés mettent l’UMP en quasi faillite


ump-2012

« Le triomphe des démagogies est passager, mais les ruines sont éternelles. » de Charles Péguy

 

Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy ont été rejetés par le Conseil constitutionnel.

En effet, les Sages estiment que certaines des dépenses prises en charge par son parti, l’UMP, ou par l’Etat, auraient dû figurer dans ses comptes de campagne. Ils mettent en cause des tracts critiquant l’accord Verts-PS, des enquêtes d’opinion, une partie des dépenses engagées pour le meeting de Villepinte.

[… Le Conseil constitutionnel a jugé (…) que c’est à bon droit que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a rejeté le compte de campagne de M. Sarkozy. En application des dispositions précitées de la loi du 6 novembre 1962, dès lors que le compte de M. Sarkozy est rejeté, celui-ci n’a pas droit au remboursement forfaitaire, explique les Sages. …]

[… La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) avait jugé fin décembre dernier que le candidat Sarkozy avait dépassé le plafond de dépenses autorisées, fixé à 22 509 000 euros pour un candidat parvenant au second tour.

Pour la CNCCFP, l’ancien président avait utilisé les moyens liés à sa fonction pour faire campagne. La Commission avait considéré qu’il n’avait pas intégré dans ses comptes des déplacements présidentiels, à caractère électoral, réalisés avant sa déclaration de candidature, le 15 janvier 2012. C’est ce qu’a confirmé le Conseil constitutionnel jeudi 4 juillet. …]

Ce rejet laisse une ardoise de plus de 10 millions que l’UMP devra rembourser.

Mais c’est une désagréable nouvelle pour l’UMP, car dans les colonnes de Marianne, une info est passée presque inaperçue… « L’UMP dans la dèche : A vot’ bon cœur m’sieurs dames!« 

On a appris depuis le putsch de Jean-François Copé, s’autoproclamant président de l’UMP en novembre 2012, que les finances de l’UMP étaient dans un état rouge écarlate et que la guerre entre François Fillon et Jean-François Copé n’avait rien arrangé, bien au contraire.

Philippe Goujon, président de la fédération UMP à Paris, a fait transmettre une requête, aux quelques adhérents et sympathisants qui n’ont pas (encore) déserter le parti, dans laquelle il explique que les primaires organisées dans la capitale avaient laissé une ardoise évaluée à 100 000 euros.

L’UMP qui pour la primaire comptait sur 50 000 votants, alors que seulement 23 000 adhérents ont voté en réalité, très peu, en effet, pour amortir le coût.

Il sollicite, donc, les adhérents de faire un « don » pour assainir l’ardoise.

[… Selon une information du Point, datée du 14 juin, la fédération UMP de la capitale compte précisément 3 900 adhérents contre 22 308 en 2012. Pourtant, son site officiel indique qu’elle rassemblait 28 234 adhérents au 15 mars 2013. Faut-il croire à une épidémie chez les umpistes parisiens ? 80% d’entre eux n’auraient pas renouvelé leurs cotisations, qui coûtent entre 20 et 45 euros. La faute à qui ? « À la crise », évidemment. …]

Or, la débâcle de la primaire parisienne avec ses coups bas et ses soupçons de triche a amené les électeurs à la bouder pour des raisons multiples, notamment le putsch dernier entre Fillon et Copé.

Si l’UMP se vante de n’avoir reçu que très peu de cartes déchirées cet hiver, tous ces troubles ont laissé des traces et nombreux sont les adhérents à ne pas avoir renouvelé leurs cotisations.

[… Si les désertions sont récurrentes après les défaites électorales, leur rythme a été considérablement accéléré par la guerre fratricide Fillon-Copé. « Nier cette réalité, c’est mentir. Nous avons reçu peu de cartes UMP déchirées cet hiver. Finalement les adhérents se vengent en ne renouvelant pas leur adhésion », a confié Bruno Gilles, sénateur UMP des Bouches-du-Rhône, au Point. …]

Les comptes du parti affichent actuellement un découvert de 35 millions d’euros

L’UMP dont sa trésorerie a été mal gérée amenant ses comptes à la couleur rouge écarlate. Rajoutant à cela la débâcle des législatives, avec 125 députés de moins qu’en 2007. Auquel on peut rajouter le rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy par le Conseil constitutionnel et vous avez une faillite en bonne et due forme.


Sondage sur Facebook : souhaitez-vous le retour de DSK en politique ?

Retrouvez aussi cet article sur mon autre blog au Nouvel Obs.

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité, Election présidentielle 2012, Les news de Sarkouille la fripouille, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 74,986 hits
Catégories
Calendrier
juillet 2013
L M M J V S D
« Juin   Août »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
%d blogueurs aiment cette page :