Nicolas Sarkozy, après avoir ruiné la France, en appel aux Français !


france-forte-sarkozy-plaie-mobile-L-RoSiin

« Nul n’est censé ignorer la loi. – » Article 1er alinéa 3 du code civil dans sa rédaction de 1804 promulgué par Napoléon Bonaparte

« Nemo censetur ignorare legem : personne ne peut invoquer l’ignorance qu’il a de la loi pour échapper à son application. » Adage d’origine latine

 

Le Conseil constitutionnel a rejeté les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, mettant l’UMP en quasi faillite, déjà plombé par un lourd endettement et en appel aux dons des Français.

Ainsi, Nicolas Sarkozy rejoint le club très fermé des candidats aux comptes de campagne recalés, tels que Jacques Cheminade et Bruno Mégret.

Les Sages – « sur les douze Sages, sept ont été nommés par un pouvoir de droite, deux par un pouvoir de gauche. Les trois autres sont les anciens présidents de la République de droite, dont Nicolas Sarkozy, qui n’a pas pris part au débat concernant ce dossier » – ont, en effet, confirmé la décision de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), qui avait estimé, décembre dernier, « que le candidat Sarkozy avait dépassé le plafond de dépenses autorisées, fixé à 22 509 000 euros pour un candidat parvenant au second tour ». Pour la Commission, « l’ancien président avait utilisé les moyens liés à sa fonction pour faire campagne. La Commission avait considéré qu’il n’avait pas intégré dans ses comptes des déplacements présidentiels, à caractère électoral, réalisés avant sa déclaration de candidature, le 15 janvier 2012. C’est ce qu’a confirmé le Conseil constitutionnel jeudi 4 juillet ».

Cet état de fait sur la question de la partialité des Sages répond aux accusations de Brice Hortefeux qui avait déclaré : « comment ne pas s’interroger sur la décision de cette institution, après la nomination récente de trois conseillers par le pouvoir ? »

Par contre, pour ne pas avoir respecté la loi sur les comptes de campagne, Nicolas Sarkozy a échappé à une autre sanction, celle d’une peine d’inéligibilité.

[… Le Conseil constitutionnel a le pouvoir de déclarer inéligible un candidat qui se serait rendu responsable d’irrégularités dans le financement de sa campagne ou d’un dépassement significatif du plafond de dépenses électorales. Et ce, quelle que soit l’élection… sauf s’il s’agit de la présidentielle. …]

Conséquemment à la confirmation des Sages de la décision du CNCCFP, Nicolas Sarkozy – dont il est membre de droit – a fait savoir, dans un communiqué à l’AFP, qu’il ne siègerait plus au Conseil constitutionnel pour afin, dit-il, « retrouver sa liberté de parole ».

Déjà peu avant la décision du Conseil, l’entourage de Nicolas Sarkozy et lui-même certainement – un brin populiste et jouant sur la fibre victimaire – avaient affirmé qu’un rejet pur et simple de ses comptes, inédit pour un président sortant, serait « un vrai acte politique ».

C’est ainsi que celui qui a plombé les finances de la France à plus de 500 millions d’euros, l’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, demande aux Français de mettre la main dans la poche pour payer la nouvelle ardoise qui s’élève à près de 11 millions d’euros tout en critiquant, à sa manière populiste, la décision du Conseil constitutionnel. « Un principe nouveau a donc été mis en œuvre : pour un dépassement, que nous avons contesté, de 400 000 euros, soit 2,1 % du compte de campagne, s’applique une sanction de 100 %, soit 11 millions d’euros », s’offusque-t-il sur son compte Facebook.

Sauf que pour sa gouverne, ce n’est pas « un principe nouveau« , le Conseil n’a fait qui confirmer la décision de la Commission et cette dernière n’a fait qu’appliquer la loi. « C’est à bon droit que [la Commission] a rejeté le compte de M. Sarkozy ; qu’en application des dispositions précitées de la loi du 6 novembre 1962, dès lors que le compte de M. Sarkozy est rejeté, celui-ci n’a pas droit au remboursement forfaitaire prévu à l’article L. 52-11-1 du code électoral ».

[… Ce n’est pas à ce dernier (au Conseil constitutionnel) que revient la tâche d’éplucher les comptes de campagne. C’est la Commission des comptes de campagne et pour le financement de la vie politique (CNCCFP), (…), qui fait ce travail. Et c’est cette Commission qui a décidé, le 21 décembre 2012, que Nicolas Sarkozy et l’UMP avaient dépassé le plafond de dépenses ouvrant droit à remboursement.

Il faut d’ailleurs se souvenir que la CNCCFP n’a pas pris l’UMP et Nicolas Sarkozy par surprise : dès la fin de 2011, à la suite des plaintes de socialistes qui dénonçaient la confusion entre déplacements présidentiels et discours de candidat, elle avait averti qu’elle serait attentive aux propos tenus, et décompterait le cas échéant des frais de campagne des déplacements présidentiels trop politiques. …]

A vrai dire, Nicolas Sarkozy, non seulement ne pouvait ignorer la loi mais, se croit toujours au-dessus des lois.

D’autre part, il n’est pas le seul à demander aux Français de payer son ardoise.

Bien qu’il ait démenti. Celui qui chuchota à l’Assemblée nationale sur le cumul des mandats, avec sa façon bien à lui : dédaigneuse : « Tu comprends, si on n’a ici que des gens qui se contentent de 5.000 euros par mois, on n’aura que des minables ».

Vous avez reconnue, peut-être, Jean-François Copé ?

Mais les Français ne comptent pas mettre la main dans leurs poches, étant donné que Nicolas Sarkozy et l’UMP sont les seuls responsables de leurs turpitudes.

En effet, différents sondages montrent qu’une majorité de Français ne donnera pas un centime à l’UMP, « comptes de campagne de Nicolas Sarkozy : allez-vous faire un don à l’UMP ? », demande aux internautes M6 Info. Près de 57 000 votants ont répondu non, contre 8 700 qui ont répondu oui.

Hormis la défiance des Français envers Nicolas Sarkozy, une grande majorité des Français subissent la crise…

Et vous ? Allez-vous faire un don (de votre personne) à l’UMP ?


Sondage sur Facebook : souhaitez-vous le retour de DSK en politique ?

Retrouvez aussi cet article sur mon autre blog au Nouvel Obs.

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité, Election présidentielle 2012, Les news de Sarkouille la fripouille, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 74,281 hits
Catégories
Calendrier
juillet 2013
L M M J V S D
« Juin   Août »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
%d blogueurs aiment cette page :