Terrorisme : un Français arrêtait en Ukraine, il préparait des attentats pour l’Euro 2016


euro-2016

“La prétention qu’a le terrorisme d’agir au nom des pauvres est une flagrante imposture.” De Jean-Paul II / La journée mondiale de la Paix – 1er janvier 2002

 

Le 21 mai dernier, un Français, Grégoire M et âgé de 25 ans, a été arrêté à la frontière entre l’Ukraine et la Pologne par les gardes-frontières ukrainiens.

Les gardes-frontières ont trouvé dans le véhicule du Français tout un arsenal d’armes de guerre : “trois lance-roquettes, six Kalachnikovs, un gros stock de munitions, plus de 100 kilos de TNT, des détonateurs, des cagoules”.

Ce lundi, le patron des services secrets ukrainiens (SBU), Vassyl Hrytsak, a déclaré que Grégoire M avait l’intention de commettre une série d’attentats pendant l’Euro 2016, 15 en totalité.

« Le Français a critiqué la politique gouvernementale en matière d’immigration, s’en est pris à la propagation de l’islam et à la mondialisation, et a parlé aussi de projets de perpétrer plusieurs attentats terroristes, a-t-il indiqué lors d’un point de presse. Le SBU a permis d’éviter une série de quinze actes terroristes avant et pendant l’Euro, a-t-il ajouté. Selon des services de sécurité ukrainiens, il avait l’intention de s’en prendre à des lieux de culte musulmans et juifs ainsi qu’à des bâtiments publics en France. »

Selon, les services secrets ukrainiens, Grégoire M se présentait comme d’un volontaire venant soutenir l’armée ukrainienne ou les réfugiés. Une activité qui est, par ailleurs, courante en Ukraine. Il s’avère aussi que le Français était très intéressé par l’achat d’armes.

« Il a pris contact avec des formations armées dans l’est du pays, et promis d’apporter de l’aide, mais s’est de plus en plus intéressé à la possibilité d’acheter des armes et des explosifs », a expliqué lundi matin Vassyl Hrytsak.

En outre, Grégoire M, qui a fait plusieurs voyages en Ukraine avec une et plusieurs personnes qui sont actuellement recherchées, était surveillé et faisait l’objet d’une enquête depuis décembre 2015.

Dès que les services ukrainiens ont compris les intentions du Français et que celui-ci a commencé à verser de l’argent pour l’achat d’armes, quelques milliers d’euros au début et puis après plus. C’est alors qu’un “piège” a été mis en place, à partir duquel un arsenal d’armes de guerre lui a été fourni afin que les gardes-frontières puissent l’arrêter en flagrant délit.

« Le travail a ensuite duré près de six mois, pendant lesquels nous avons documenté chacun de ses faits et gestes, a relaté M. Hrytsak. Au début, nous pensions qu’il s’agissait d’une organisation terroriste classique. Mais nous sommes tombés sur une organisation en France qui est mécontente du pouvoir et comptait organiser une série d’attentats pendant l’Euro. »

« Piégé par les services secrets, le citoyen français a reçu cinq fusils d’assaut kalachnikov, plus de 5 000 munitions, deux lance-roquettes antichar, 125 kilos de TNT, 100 détonateurs, 20 cagoules et d’autres choses », a précisé Vassil Grytsak.

Les services policiers français, informés de l’arrestation de Grégoire M, ont perquisitionné son domicile situé dans un hameau de 80 habitants entre Saint-Dizier et Ligny-en-Barrois, dans la Meuse. C’est ainsi qu’ils ont trouvé des composants d’explosifs et un tee-shirt siglé d’un logo d’un groupuscule d’extrême droite.

A cette heure, le parquet antiterroriste n’a pas été saisi et en outre la piste des réseaux djihadistes est écartée. Finalement, les enquêteurs français privilégient l’hypothèse d’un important trafic d’armes et une enquête préliminaire a été ouverte par la juridiction interrégionale spécialisée de Nancy et l’Office central de lutte contre le crime organisé a aussi été saisi.

Pour l’instant, Grégoire M reste incarcérer en Ukraine et il pourrait faire l’objet d’une extradition par la France. Par ailleurs, des investigations sont toujours en cours par les autorités ukrainiennes. Quant aux autorités françaises, elles ont envoyé une demande internationale d’entraide judiciaire à l’Ukraine.

Une question se pose : pour qui était destiné cet arsenal ? Collectionneurs ? Réseaux d’extrême droite ? Grand banditisme ? Trafic de stupéfiants ?

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 75,016 hits
Catégories
Calendrier
juin 2016
L M M J V S D
« Mai   Août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
%d blogueurs aiment cette page :