Mariage de raison entre intégristes catholiques et islamistes


Intégristes religieux charlie hebdo

« Si la religion est l’opium des peuples, l’intégrisme est le crac des imbéciles ! » D’Alain Rémi

 

L’interdiction du burkini serait, selon certaines personnes, “un symbole de l’intolérance”.

Pour d’autres, comme moi :

Le burkini (tout comme le voile) n’est pas seulement un vêtement comme un autre à prendre à la légère et encore moins un symbole musulman ou “prescrit” par l’islam, et surtout pas un symbole du vivre ensemble, c’est tout le contraire en fait.

Il incarne, selon moi, un repli communautaire, une radicalisation qui n’ose dire son nom, de la pure provocation chez certaines qui le portent, un intégrisme religieux intolérable et surtout l’asservissement de la femme. Ce symbole désigne que la femme n’est pas un être humain en tant que tel, n’ayant aucun droit et est encore moins l’égal de l’homme. Mais un sexe, impudique, impure et, de ce fait, doit se couvrir le corps et les cheveux. Pour les intégristes, la femme doit se faire invisible dans la société et cela est inacceptable, intolérable à notre époque et dans notre pays.

Ce qui revient à dire, a contrario, que la femme qui ne se voile pas, se baladant les bras et les jambes nus, portant un bikini ou un monokini sur une plage ou une piscine, est une femme au mœurs “légère” (soit en termes outranciers “une catin”) et elle est forcément “impudique”.

Cela est voulu par ce salafisme islamiste rampant insidieusement depuis des années dans notre société. Ce burkini est un test piège tendu par ces intégristes pour instaurer une contre-société, un islam politique aux valeurs opposées diamétralement aux nôtres et pour cela, ils utilisent notamment les droits de la femme et son émancipation, ils utilisent aussi nos lois fondées sur la liberté et notre laïcité qu’ils pervertissent. Les politiques de tous bords seraient bien inspirés de ne pas traiter ce phénomène à la légère.

Déjà, il faut connaître les raisons de ces personnes ”s’offusquant” de cette interdiction émise par plusieurs villes balnéaires, qu’elles soient de droite ou de gauche. Ces personnes s’allient aux intégristes islamistes pour des raisons qui me semblent évidentes, parce qu’elles sont eux-mêmes des intégristes, mais elles, sont catholiques. Comme on dit : bonnet blanc, blanc bonnet – qui s’assemble se ressemble !

Tout comme les intégristes islamiques, les intégristes catholiques renient les droits de la femme, mais pas seulement leurs droits à elle…

J’ai pu le constater chez un blogueur à l’Obs s’opposant au droit à l’avortement, chez lequel on pouvait lire : “ainsi, libres de disposer de leur corps, les femmes ont le droit d’avorter n’importe comment avec la complicité des médecins ». D’ailleurs à cette époque, ce blogueur avait mis en ligne une vidéo de propagande de style “pro-vie” et dans laquelle on pouvait voir des bébés morts soi-disant “avortés”. Vidéo commentée, par ailleurs, par un pseudo prêtre, en col blanc, “expliquant” ce qu’est un avortement.

(C’est bien dommage à cette époque, je n’avais pas de programme pour la télécharger, mais vous pouvez voir ci-dessous une capture d’écran.)

Vidéo propagande AT

Ou bien sur le mariage pour tous, où ce blogueur fait un parallèle crade entre le pédophile et l’homosexuel… en revanche, vous ne lirez sur son blog aucune dénonciation sur la question des prêtres pédophiles violant des enfants, par exemple et encore moins sur la complicité de l’Eglise d’avoir fermé les yeux.

Au contraire, vous lirez une charge hideuse, violente et malhonnête sur l’affaire Jacqueline Sauvage… jusqu’à dénier les violences dont elle a été victime depuis plus de quarante ans par son mari. Vous ne lirez aussi aucune mention sur les viols qu’ont subis ses deux filles par leur père. Alors que le jury populaire a condamné, à deux reprises, à seulement 10 ans de prison Jacqueline Sauvage et bien que le jury ait eu raison de condamner une personne (qu’elle soit une femme ou un homme) se faisant justice soi-même, cela semble évident de comprendre que le jury a pris en compte ces faits de violence. En termes juridiques, on appelle cela des circonstances atténuantes.

Vous pourrez lire également que ce blogueur dès qu’il en a l’occasion charge violemment les féministes… à croire qu’il souffre du syndrome de “misogynie”, dû certainement à sa religion ?

Un autre exemple de la malhonnêteté intellectuelle, l’affaire de la rixe dans la commune de Sisco en Corse, entre des familles maghrébines et des jeunes gens du village, entre autres. On pourra constater que le blogueur prend fait et cause pour des personnes indéfendables, pour la simple et bonne raison qu’elles sont d’origine maghrébine et surtout de religion islamique. Ces personnes étaient, selon lui, les “victimes” de “méchants corses racistes”. Alors qu’il a été établi qu’elles étaient bien à l’origine de ladite rixe. La responsabilité première de ces violences incombe à ces personnes maghrébines, qui dans un contexte d’appropriation d’une plage publique avec la pose d’un panneau d’interdiction et se prenant pour des petits caïds de cité ont multiplié, tout le long de la journée : agression, intimidation, insulte, menace, jets de pierres… contre des enfants naviguant en canoë, des vacanciers (une femme en monokini s’est fait insulter, à confirmer ?), des touristes (dont un Belge prenant une photo de la crique) et des jeunes gens du coin.

Alors, vous me direz, il défend le port du burkini et c’est son droit. Et je vous répondrai : exactement c’est son droit. Mais expliquez-moi quel est le sens de cette phrase : “Si une femme désire se montrer, il faut dire : chiche. Si une autre préfère se voiler, c’est son droit le plus légitime.”

Définition de chiche, (en fait il y a trois sens) : 1 – une interjection (chiche ! ) exprimant le défi ; 2 – un pois (du latin cicer, pois), utilisé dans le nom d’une légumineuse, le pois chiche ; 3 – un avare (du latin ciccum, chose de peu de valeur). Soit la femme qui ne porte pas le voile exprime un défi, soit elle a un pois chiche à la place du cerveau ou soit elle n’a pas de valeur. Quelle est la bonne réponse ?

Aussi s’appuyer sur les réactions de la presse étrangère pour renforcer son opinion, notamment sur la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Bien que ces derniers “ne comprennent pas” la polémique sur le burkini et s’en amusent, néanmoins ils ne représentent pas une référence à la matière.

Non seulement nous n’avons pas la même histoire que ces pays. Chez nous notre histoire révolutionnaire a façonné notre République et ces révolutions ont entraîné la séparation stricte de l’Etat et de l’Eglise, et ainsi que l’instauration de la laïcité. Mais en outre, la Grande-Bretagne et les Etat-Unis sont des pays religieux, ce qui n’est plus le cas de la France et même si nous avons une culture judéo-chrétienne, notre laïcité prévaut sur les religions. Au Royaume-Unis, usuellement appelé monarchie britannique, la Reine Elisabeth II est la gouverneure suprême de l’Eglise d’Angleterre. Les Etats-Unis, eux, ont été fondés sur les principes de la religion (il serait trop long de l’expliquer ici) et ont formé une sorte de “religion civile”. En France, le président de la République fraîchement élu ne prête pas serment la main posée sur la Bible que je sache, comme c’est le cas aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne.

Pour asseoir mon opinion négative sur le burkini, je préfère donner la parole à celles qui subissent de plein fouet l’intégrisme islamiste et notamment le salafisme.

Claire Rodriguez, journaliste à Paris Match et correspondante en Arabie Saoudite, a interrogé les Saoudiennes sur la polémique du burkini en France : “La polémique du burkini vue d’Arabie Saoudite

Il faut savoir tout d’abord qu’en Arabie Saoudite et contrairement en France, la femme n’a aucune entité juridique et ne bénéficie d’aucune existence légale. La femme est soumise à un tuteur (un père, un mari, un frère, un fils…), qui a droit de vie ou de mort sur elle. De plus elle n’a pas le droit de conduire, de sortir seule ou de voyager sans l’autorisation d’un tuteur, de boire un verre à une terrasse d’un café, de partager l’espace public avec un homme, de se baigner dans la mer…, bref la femme en Arabie Saoudite a l’obligation de se faire invisible dans la société.

“Fawzia, 35 ans, ne comprend pas pourquoi cette polémique, et de s’expliquer sans ambages : « Y en a marre que l’on parle en notre nom. Le burkini, moi, je refuse de le porter. Cela n’a rien à voir avec la religion. Comment peut-on dire que ce vêtement permette aux femmes de se libérer ? C’est faux ! Et archi-faux ! Je me sens libre dans mon maillot deux-pièces. Au fait ? Toi, Clarence as-tu essayé de nager avec un burkini ? » Non, pas vraiment, lui ai-je répondu avec un petit rictus qui en disait long.

Noura, 42 ans, fustige ces hommes, ces censeurs : « Au nom de qui ? de quoi ? Les hommes en France, qu’ils soient politiques ou anonymes se sont-ils emparés du sujet ? Encore une fois, je constate que ce sont les hommes qui s’accaparent le sujet, de la condition des femmes. Ce qu’elles doivent dire, porter comme vêtement, burkini pas burkini… Bref, c’est fatigant ! »

Hoda, 33 ans, est en colère : « Je ne comprends pas pourquoi des femmes en France se battent pour porter le burkini, alors que nous, saoudiennes (pas toutes) voudrions-nous nous débarrasser de l’abaya, du voile, de tous ces bouts de tissus qui nous enferment dans notre existence. Il y a trois ans, j’ai eu l’occasion de séjourner pour mes vacances à Cannes. Je n’ai jamais vu de femmes saoudiennes ou musulmanes porter le burkini sur les plages. Je crois que nous nous devons de respecter les coutumes d’un pays comme la France qui nous accueille. De la même manière, lorsque des étrangers ou étrangères viennent en Arabie Saoudite ils doivent se plier à notre culture, et notre façon de vivre. Si vous voulez connaître le fond de ma pensée, je pense que toute cette polémique autour du burkini est une provocation de femmes qui déshonorent notre religion, l’islam. J’ai parfois honte pour elles ! »

Sur d’autres plages de la côte Ouest du royaume, des ombres noires déambulent façon femmes-grenouille. Oui, elles portent le burkini ! Mais elles ne sont pas légions. J’ai souhaité les interroger, elles ont refusé de répondre à mes questions.”

Au final, les intégristes catholiques, tout comme les intégristes islamistes, occultent et travestissent les faits, pour décréter que les lois de leur “dieu” sont au-dessus des lois des hommes et de notre République. Les intégristes de tout poil utilisent nos lois fondées sur la liberté et notre laïcité qu’ils pervertissent afin de manipuler… et c’est le cas, par exemple, du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) qui dénonce l’interdiction du burkini comme d’“un acte islamophobe” et d’“une atteinte à la liberté d’expression des femmes musulmanes”. En prenant cette position, le CCIF se transforme en défenseur non pas “des musulmans de France” comme il le prétend, mais de la mouvance salafiste et par ce fait, il en est devenu sa vitrine légale.

 

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , , , ,
Publié dans Intégrisme islamiste, Mes coups de gueule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Casimira

Je Suis Toujours Debout !
France attentat 13 11 15
Je Suis Toujours Charlie !
hebergement images
PageRank
PageRank
Online

Compteur de visiteurs en temps réel

Hit Counter

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 201 autres abonnés

Partager ce blog
Facebook Twitter More...
Me suivre sur Twitter
Pages vues…
Hit Counter
Stats du Site
  • 75,002 hits
Catégories
Calendrier
août 2016
L M M J V S D
« Juin   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
%d blogueurs aiment cette page :